Appel à action

L’insuffisance cardiaque (IC) est une affection oubliée et rarement incluse dans les stratégies nationales de santé cardiovasculaire. Elle est en outre souvent considérée comme une cause perdue, alors qu’en réalité, un diagnostic et des soins adéquats peuvent améliorer considérablement le sort des patients, leur éviter des souffrances inutiles et diminuer les coûts pour la société.

Le nombre de personnes atteintes d’IC augmente rapidement. C’est pourquoi il est urgent de définir des stratégies à long terme pour alléger le fardeau de cette affection sur notre société et garantir que chaque patient reçoive des diagnostics et des soins de première qualité.

Nous demandons à tous les gouvernements d’Europe de s’engager à améliorer les vies des personnes souffrant d’IC en visant en priorité les actions suivantes :

Stratégies nationales pour l'IC, avec objectifs mesurables

1

Campagnes de sensibilisation du public

Tous les pays doivent inclure l'IC, au titre des affections graves, à leurs stratégies relatives aux maladies cardiovasculaires et aux maladies chroniques.

2

Campagnes de sensibilisation du public

Les ministères de la Santé doivent collaborer avec les autorités de santé publique, les associations professionnelles et les associations de patients pour aider les gens à reconnaître les symptômes de l'IC et les encourager à se faire soigner de façon adéquate.

3

Planification des ressources en fonction des données

Les ministères de la Santé doivent investir dans un système fiable de collecte des données pour induire des améliorations vraiment significatives pour le sort du patient et utiliser au mieux les ressources disponibles.

Assurer le diagnostic précoce et la prévention chez les personnes à risque

4

Formation professionnelle

Tous les professionnels des soins de santé recevant des personnes fortement exposées au risque d'IC doivent être spécifiquement formés au diagnostic et au traitement de cette affection.

5

Disponibilité et remboursement des diagnostics

Les systèmes de santé nationaux doivent rembourser de façon appropriée les diagnostics recommandés et veiller à ce que ceux-ci soient largement disponibles dans les hôpitaux et dans les établissements collectifs concernés.

Offrir des soins transversaux centrés sur le patient

6

Un parcours normalisé pour l'IC qui reflète les recommandations cliniques

Tous les patients souffrant d'IC, où qu'ils soient traités, doivent recevoir des soins de première qualité conformes aux recommandations de l'ESC (European Society of Cardiology, ou équivalents dans d'autres pays), prodigués par une équipe multidisciplinaire dirigée par des spécialistes.

7

Un interlocuteur personnel pour les soins de suivi

Les patients hospitalisés pour cause d'IC doivent quitter l'hôpital avec:

  • un programme clair à suivre après leur sortie qui reflète leurs besoins et leur situation spécifiques;
  • un interlocuteur personnel pour les soins de suivi;
  • un rendez-vous chez un spécialiste de l'IC dans les deux semaines suivant la sortie d'hôpital.
8

Des programmes de soins centrés sur la personne et visant l'amélioration de la qualité de vie

Tous les patients souffrant d'IC doivent recevoir un programme personnalisé de soins à long terme qui les aidera à gérer eux-mêmes leur affection.

Investir dans des outils et des ressources de soins primaires

9

Planification des effectifs des soins primaires

Les gouvernements doivent évaluer les capacités professionnelles existantes en soins primaires pour mettre spécifiquement à disposition des professionnels pouvant fournir des soins complets aux patients souffrant d'IC.

Tous les infirmiers doivent être formés à l'IC et, le cas échéant, , les infirmiers spécialistes de l'IC doivent être officiellement reconnus en tant que profession.

10

Investir dans des outils innovants favorisant l'autotraitement

Les gouvernements doivent investir dans la mise en place d'outils permettant aux patients de s'administrer eux-mêmes leur traitement et de limiter les séjours inutiles à l'hôpital (par exemple : dispositifs de surveillance pour le patient).

Signé par les membres du réseau « Heart Failure Policy Network »:

Dr Mark Dancy

Cardiologist,
UK

Penilla Gunther

MP,
Sweden

Dr Jose Ramón Juanatey

Cardiologist,
Spain

Marie-Claire Lambert

Honorary MP,
Belgium

Kristiina Salonen

MP,
Finland

Sirpa Pietikainen

MEP,
Finland

Dr Pierre Troisfontaines

Cardiologist,
Belgium

Dr Cristian Silviu Busoi

MEP,
Romania

Aldo Patriciello

MEP,
Italy

Marc Tarabella

MEP,
Belgium

Dr Ian Duncan

MEP,
Scotland

Dr Stanimir Hasardjiev

National Patient Organisation
EU

Neil Johnson

National Institute for Preventive Cardiology
Ireland

Dr Hora Cristian

MP,
Romania

Prof. Martin Cowie

Imperial College London
UK

Nick Hartshorne-Evans

Pumping Marvellous iHHUB
UK

Dr Ursula Marschall

Barmer GEK
Germany

Pascal Garel

HOPE
EU

Prof. Felix Gutzwiller

MP,
Switzerland

Annie Schreijer-Pierik

MEP,
Netherlands

Dennis Robertson

MSP,
Scotland

Dr Alan Haycox

Liverpool University and Liverpool Health Economics
UK

Deputy Sean Kyne

TD,
Ireland

Hope - European Hospital and Healthcare Federation

European Specialist Nurses Organisations

Belgian Working Group in Heart Failure

iHHub - The Global Voice for Heart Failure Patients

Mon Coeur Entre Parentheses

National Institute for Preventative Cardiology

Association pour les Patients Insuffisants Cardiaques

Croi - Fighting Heart Disease & Stroke

Pumping Marvellous - The heart failure charity